Ville de Golfech, Village d hier, Village d aujourdui

Vous êtes ici : Accueil /Tourisme > Patrimoine

Patrimoine

Eglise en 1833

Caractéristiques historiques de la commune

Saint-Sardos est une cité dont l'existence remonte au XIIème siècle, en raison de la construction de l'église faite en l'honneur de saint Sacerdos, évêque de Limoges, par les moines bénédictins de l'abbaye de Sarlat (Périgord) qui l'ont eu comme patron.
Ils en firent d'abord un prieuré simple et le prieur était seigneur du lieu avec des droits plus étendus que ceux qui résultaient des abbayes de Grandselve et du Mas-Grenier. C'est le fait du patronage découlant du titre de la fondation en date du 27 octobre 1122 entériné par l'archevêque de Toulouse.
La communauté de Saint-Sardos n'avait, fin du XVIIIème siècle, qu'un seigneur, l'abbé de Grandselve, selon des mentions trouvées en 1770 et 1789.
Saint-Sardos est surtout connue par son église d'origine romane.

buste reliquaire

L'église de Saint-Sardos

L'église romane primitive était bâtie en briques épaisses de type cistercien et comprenait les trois travées de la nef actuelle; elle fut prolongée au XIVème siècle par la construction du choeur et le contemporain est vraisemblablement un chapelain mort en 1333 selon une inscription en lettres onciales sur la façade qui évoque son souvenir; quant au clocher, il a été construit au XIIIème siècle.
Après les Guerres de Religion qui la ruinèrent en 1561, une restauration intervint mais c'est surtout en 1901 que l'église a été reconstruite sur les bases anciennes avec surélévation des murs pour recevoir une voûte gothique.
Seul est resté dans son aspect primitif le clocher du XIIIème siècle; s'agissant d'un clocher-mur fortifié dont la base se termine par une galerie en encorbellement, il comporte cinq baies tandis que le pignon s'encadre de deux tourelles coiffées en poivrière.
Le mobilier ancien comprend un buste reliquaire de saint Sardos en bois doré et une statue d'évêque en terre cuite.
On remarque un ensemble de peintures murales au choeur et au baptistère exécutées par des artistes hollandais au temps où l'abbé Hermann Wouters était curé de la paroisse avant son retour, en 1968, pour la Hollande, son pays d'origine.

Maison Lasserre

La Maison Lasserre

Non loin de l'église et de la place centrale très spacieuse où se tenaient avant 1950, des foires importantes, se remarque dans le village, une maison seigneuriale de la première moitié du XVIIè siècle avec, à l'intérieur, un escalier de bois à double révolution et un trumeau du début du XIXè siècle.

Fontaine des Coymes

La Fontaine de Coymès

Nichée au pied d'un bois, au bord d'un chemin communal, cette jolie fontaine avait autrefois la réputation d'offrir une eau aux vertus magiques pour les douleurs intestinales. (Prendre la D55 en direction de Montain, puis emprunter un chemin rural sur la droite indiquant 'd'Escancelles à Cayllol').

Site réalisé en collaboration avec le CDG82